EN VOITURE SIMONE !

Publié le par ayacuchosocialclub

bus-ayacucho 0187

 

"Sube, sube" (monte, monte), "baja, baja" (descend, descend) ! Ils ne doivent plus avoir de voix, les "contrôleurs à la criée" des bus d'Ayacucho, à la fin de leur journée. Souvent jeunes (entre 15 et 25 ans), ils gèrent les entrées et sorties des bus, mais pas que ça ! Ils ont la main mise sur la petite vie dans leur bus. "Laissez une place assise pour ce vieil homme, cette vieille dame, cette mère avec son enfant" ; ou bien : "S'il vous plaît, avancez au fond du bus", alors qu'on se marche déjà dessus à l'arrière !

S'ils nous demandent de bien utiliser chaque mètre carré disponible, c'est parce que dans un bus contenant une vingtaine de places assises, ils font tenir 40 personnes sans problème ! Autre détail, les Péruviens sont petits. Donc les bus sont petits. Résultat, avec mon mètre 78, j'ai souvent ma tête à l'horizontal.

Comme il n'y a pas d'arrêts, à part quelques points stratégiques, dès que vous voyez arriver votre bus, un petit signe et il vous embarque. Mais parfois, Ayacucho étant perché à 2700 mètres d'altitude dans les montagnes andines, les routes sont en pente. Déjà que quand on est 40 dedans sur une pente à 45 degrés, on avance à 5 km/h, alors quand en plus il faut s'arrêter pour faire monter quelqu'un, le redémarrage vaut le détour ! Mais nous sommes au Perou, ou tout est possible...

 

bus-ayacucho 0167 bus-ayacucho 0169

 

 

 

 

bus-ayacucho 0643 bus-ayacucho 0166

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais il n'y a pas que les bus, pour se déplacer. Il existe les increvables moto-taxis (photos ci-dessus). Trois roues avec une armature de moto et un peu de taule autour pour "faire taxi". Deux, trois ou même quatre places, ça dépend si vous voulez être serrés ou pas, et en voiture Simone ! Ca se faufile partout, uniquement pour les petits trajets. Si le bus galère dans les montées, eux, ce n'est même plus de la galère, on appelera ça du folklore. Et parfois, c'est sponsorisé (pas mal le faux logo Nike sur la photo au-dessus à gauche) !

 

bus-ayacucho 0128

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, nous pouvons également vous proposer le classique taxi (photo ci-dessus), qui se décline en deux versions : le taxi avec qui on négocie le prix au départ, toujours une grande partie de plaisir, selon les heures, l'humeur du conducteur. 1 sol (0,35 euro), c'est 1 sol, non mais !

Vous pouvez aussi l'utiliser sous sa forme "collectivo". Le chauffeur annonce sa destination et il attend que six personnes prennent place : deux sur le siège avant droite, quatre derrière. 1 sol par personne, et en voiture Simone !

 

bus-ayacucho 0181 bus-ayacucho 0194

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour finir, deux jolies petites perles à quatre roues (ci-dessus) et "l'arche" (en-dessous), ou tous les bus passent au moins une fois. Si vous ne savez pas où le prendre, rendez-vous en-dessous !

 

bus-ayacucho 0202

Commenter cet article

TONTON MICHEL 09/11/2010 20:13


bonjour a toutes les deux
enfin de vos nouvelles
bisous
michel et jane


marion 26/10/2010 14:20


souvenirs souvenirs ! nous aussi on avait été impressionnés par les "crieurs de bus" à Lima surtout. ça fait plaisir toutes ces photos et articles sur votre petit quotidien les amis !

Sigue escribiendo !

bises

Marion