L'EAU A FAIT COULER BEAUCOUP D'ENCRE

Publié le par ayacuchosocialclub

DSC 0038

 

Le titre du journal local d'Ayacucho est plus que clair : EAU ! A la mi-mars, il n'y avait plus de cet élément essentiel dans toute la ville d'Ayacucho, pendant une semaine ! La faute aux trombes d'eau tombées en cette fin de saison des pluies, qui ont mis à plat une des canalisations principales d'alimentation d'eau de la ville.

Le premier jour les réserves suffisent, le deuxième elles commencent à s'épuiser, le troisième elles sont vides, le quatrième la psychose s'installe... Heureusement et bizarement, l'eau coulait dans les robinets... de 4h à 6h du matin. Les restaurateurs bien organisés remplissaient les réserves pour la journée, d'autres ont dû fermer leur enseigne pendant quelques jours. Comble de la situation, un restaurant a réussi l'exploit d'être victime d'une... inondation (!) cette semaine-là. Comment ? En laissant ouvert un robinet, mais comme l'eau ne sortait pas, difficile de s'en rendre compte. Le lendemain matin, l'eau avait coulé de 4h à 6h et à l'arrivée des employés, le restaurant était devenu une piscine. Douche, toilettes, cuisine, linge, tout devient plus compliqué sans eau. La ville a organisé des distributions à différents endroits d'Ayacucho, les médias s'en sont donnés à coeur joie pour fustiger la gestion municipale.

En plus, comme par hasard, il ne pleuvait presque plus ! Et le troisième jour, pendant une heure, l'électricité s'est arrêtée aussi ! Chose habituelle ici, environ une fois par mois. Heureusement, les lumières se sont rapidement rallumées. Sans eau ni électricité, ça aurait pu mal finir.

De notre côté, chez Maximo, l'eau nous faisait l'honneur de sa présence une bonne partie de la matinée et coulait très doucement mais coulait quand même, au rez-de-chaussée, pratiquement tous les jours. "Ne le dîtes pas à tout le monde, tout le quartier va débarquer !", nous alpaguait la famille. Chacun sa merde, dans ces moments-là. Sauf pour la casa hogar los Gorriones, que Maximo a gentiment alimenté en eau.

Finalement, tout est rentré dans l'ordre au début de la deuxième semaine. Et à la fin de celle-ci, une rumeur circulait : pendant cinq jours, l'eau allait disparaître de nouveau. Ce n'est resté qu'une rumeur...

Commenter cet article

marie annick 07/04/2011 13:59


pour une fois que vous pouvez avoir de l'eau! cela m'a bien fait rire