QUINUA, VILLE D'INDEPENDANCE

Publié le par ayacuchosocialclub

quinua 0448

 

« Ayacucho ? C’est la plus belle région du Pérou ! » Ils sont nombreux, les Péruviens à affirmer ça. Et pourtant, ou bien tant mieux, ce n’est pas du tout touristique. Oui, on croise de plus en plus de « blancs », plus qu’il y a encore cinq ans, mais ils travaillent essentiellement dans des ONG ou dans des foyers d’enfants des rues. Des foyers créés en masse dans les années 80, pour accueillir les enfants des victimes du Sentier lumineux.

En revanche, dès qu’on sort d’Ayacucho, dans les villages autour, les « blancs » se comptent sur les doigts de la main. La beauté des paysages et de ses habitants se marient parfaitement avec la musique locale. A une heure d’Ayacucho, Quinua et ses artisans, « le » village de la céramique, trouverait très bien sa place dans le sud de la France. C’est ici que s’est achevée la bataille d’Ayacucho, en 1824, scellant l’indépendance du Pérou. L’obélisque (photo ci-dessus), en est le monument du souvenir, édifié en 1974. A ses pieds, le coucher du soleil sur les montagnes qui surplombent Quinua vous fait oublier le froid qui s’installe pour la nuit, à 3300 mètres d’altitude.

Et même si les touristes ne sont pas légion (nous étions les seuls ce jour-là), la mama qui nous accueille pour la nuit et 30 soles nous demandent de payer tout de suite car, « si d’autres touristes arrivent, je pourrais leur dire que la chambre est payée pour la nuit ».

 

CSC 0412

 

CSC 0351

CSC 0356

 

 

 

 

 

 

CSC 0415 CSC 0440

 

 

 

 

 

P1000424

P1000379

 

 

 

 

 

 

(photos Solen, les deux au-dessus)

 

 

quinua 0441

quinua 0485

quinua 0477

 

 

 

 

 

 

 

 

 

quinua 0392

CSC 0358

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CSC 0349

CSC 0538

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

      Pour terminer ce petit voyage en images à Quinua, une photo des deux soeurs

CSC 0408

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article